Bibliothèque interactive sur le jardinage.

Regroupement d'articles,de conseils, de documents et d'adresses sur le thème du jardinage.

Derniers sujets

» La fougère
Mer 13 Juin 2018 - 12:49 par Rosette

» La cendre
Mer 13 Juin 2018 - 12:40 par Rosette

» Les limaces
Mer 13 Juin 2018 - 11:37 par Rosette

» La tanaisie
Mer 13 Juin 2018 - 10:02 par Rosette

» Tour à pommes de terre
Mar 12 Juin 2018 - 23:28 par Rosette

» Basilic à feuilles de laitue
Mar 12 Juin 2018 - 23:18 par Rosette

» Docs à consulter sur les insectes
Lun 11 Juin 2018 - 18:34 par Rosette

» Pentatome rayé
Lun 11 Juin 2018 - 18:07 par Rosette

» La bouillie bordelaise
Mer 6 Juin 2018 - 20:35 par Rosette

Juin 2018

DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier


    Les limaces

    Partagez
    avatar
    Rosette
    Admin

    Féminin Vierge Chien
    Messages : 172
    Date d'inscription : 11/05/2017
    Age : 59
    Localisation : Quincieux
    Emploi : Retraitée
    Loisirs : Photo, lecture.

    Les limaces

    Message par Rosette le Mer 13 Juin 2018 - 11:37

    Les limaces sortent principalement la nuit et sont très voraces.
    Elles se déplacent grâce au muscle de leur pied unique vers l’avant uniquement, aidés par un mucus plus ou moins gluant qu’elles répandent sur leur passage pour faciliter leurs déplacements que se soit sur les rugosités, la terre ou matières similaires, et leur permettre de s’accrocher sur des surfaces verticales. Leur pied leur sert aussi à nager.
    Elles sortent lorsque le climat est humide et doux.

    Donc en conclusion :
    - elles ne craignent pas les rugosités,
    - elles peuvent grimper,
    - elles ne craignent pas la terre ni tout ce qui est en grains.
    - ce qui est poudreux peut les ralentir car cela les gène, mais ne les empêche pas de passer (craie, cendre*) :pascontent2:

    Et autant se le dire tout de suite elles ne craignent pas du tout les coquilles d'oeufs et sont de vraies alcoolos, la preuve :



    la cendre*
    En ce qui concerne la cendre : Seule la cendre de bois peut-être utilisée au jardin. Mais la législation est très stricte en ce qui concerne les bois qui peuvent être brûlés. Ils doivent être issus directement de l'arbre sans être passés par aucune transformation ni traitement (merci Henry du renseignement ).
    Les autres bois sont souvent contaminé par des métaux lourds ou des substances toxiques. Ces objets en brûlant polluent l'air et dégagent de la dioxine.

    Seules les cendres de bois vraiment naturel peuvent être répandues
    Pour ne pas polluer son terrain ou son jardin potager (et donc ses légumes et sa santé), on a intérêt à respecter la loi en utilisant uniquement des cendres de bois naturel, c’est-à-dire en provenance direct des arbres. Des analyses ont montré que le bois de récupération – même s’il a un aspect naturel – est très souvent contaminé par des métaux lourds et/ou des substances toxiques qui proviennent des traitements contre les moisissures, les UV ou l’incendie. Les colles, les vis et les agrafes d’assemblage du bois sont aussi susceptibles de contaminer les cendres. La liste des objets qu’il faut ainsi éviter de brûler est longue: piquets de jardin, montants de barrière, palettes CFF, cageots, morceaux de meuble, bois aggloméré, poutres, lambris, etc. Lorsque ces objets brûlent en plein air ou dans une cheminée, ils polluent aussi gravement l’air et peuvent dégager de la dioxine – c’est justement pour protéger l’air et la santé que la loi (art. 26b Opair) interdit aux particuliers de les mettre au feu.
    Lire l'article intégral sur le site : Énergie-Environnement

    Règlementation française concernant le brûlage des déchets verts
    Une circulaire a été adressée aux préfets le 18 novembre 2011 rappelant les bases juridiques relatives à l'interdiction du brûlage à l'air libre des déchets verts. Elle concerne à la fois les particuliers et les professionnels d'espaces verts qui sont tenus d'éliminer leurs déchets verts par broyage sur place, par apport en déchèterie ou par valorisation directe. Seul le préfet peut autoriser une dérogation à cette règle sur proposition de l'autorité sanitaire et après avis du conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst).

    La circulaire appelle par ailleurs à la promotion de la gestion domestiques des déchets verts (compostage, paillage), à la mise en place des systèmes de collecte, au développement du nombre de déchèteries, en cohérence avec les plans de prévention et de gestion des déchets, et à la responsabilité des citoyens quant aux méfaits environnementaux et sanitaires engendrés par la pratique des feux de jardins.

    Lire l'article intégral sur le site : au jardin.info

    La cendre de bois est-elle bénéfique pour les plantes ? Qu'apporte-t-elle au sol ?
    La cendre, un engrais
    La cendre de bois est riche en minéraux. Elle apporte notamment aux plantes :

    Du calcium : la cendre est ainsi un excellent amendement calcaire. Elle permet de diminuer l'acidité du sol.
    Du potassium : la potasse étant l'un des composants des engrais (c'est le K dans le trio N-P-K), la cendre est bénéfique à tous les végétaux à fleurs ou à fruits et aux légumes.
    Du magnésium : dans une moindre mesure : ce minéral intervient dans la photosynthèse, il est donc utile à toutes les plantes.
    De la silice : appréciée par les bambous.

    A utiliser avec parcimonie :
    Cet engrais minéral naturel doit cependant être utilisé avec parcimonie : répandue en excès, la cendre déséquilibre le sol et perturbe l'assimilation des différents minéraux et oligo-éléments par la plante. Il ne faut pas dépasser 100g par mètre carré et par an, soit deux bonnes poignées. Il faut également bien disperser la cendre, voire griffer le sol pour favoriser son incorporation.

    Notez par ailleurs que les plantes acidophiles (dites "de terre de bruyère") ne supportent pas les apports de cendre.

    Enfin, évitez de l'utiliser en barrière anti-limace : l'efficacité est très limitée et le sol souffre de ces apports répétés et trop importants.

    Source : le site Gerbeaud.com

    Arrow  Lire aussi l'article : "Les cendres de charbon, un polluant oublié". Sur le site : Journal de l'environnement

      La date/heure actuelle est Lun 18 Juin 2018 - 13:40