Bibliothèque interactive sur le jardinage.

Regroupement d'articles,de conseils, de documents et d'adresses sur le thème du jardinage.


    Pucerons

    Partagez
    Rosette
    Rosette
    Admin

    Féminin Vierge Chien
    Messages : 190
    Date d'inscription : 11/05/2017
    Age : 60
    Localisation : Quincieux
    Emploi : Retraitée
    Loisirs : Photo, lecture.

    Pucerons

    Message par Rosette le Sam 10 Juin 2017 - 9:47

    La macération d'ortie
    Souce : blog de Gilles Dubus.


    La macération est utile pour renforcer les plantes cultivées contre les attaques de pucerons ou acariens.

    Préparation de la macération d'ortie :

    - Mettez les plantes fraîches à tremper (100g pour 1 litre d'eau) pendant 12 heures (curatif) ou 2 à 3 jours (préventif).
    - Placez si possible le récipient au soleil.
    - Filtrez.
    - Utilisations de la macération d'ortie :

    Pulvérisez en préventif  (avant éclosion des bourgeons et à l'apparition des jeunes feuilles) une macération de 2 ou 3 jours diluée 50 fois ;
    Pulvérisez en curatif (donc en cas d'attaque importante) une macération de 12 heures maximum, non diluée. Répétez l'opération 2 à 3 fois par semaine jusqu'à disparition des indésirables.
    Rosette
    Rosette
    Admin

    Féminin Vierge Chien
    Messages : 190
    Date d'inscription : 11/05/2017
    Age : 60
    Localisation : Quincieux
    Emploi : Retraitée
    Loisirs : Photo, lecture.

    Re: Pucerons

    Message par Rosette le Dim 18 Fév 2018 - 17:34

    sur le site Rustica a écrit:Arrow  Lutter contre les pucerons, conseils sur le site Rustica

    Plantes vulnérables : presque toutes les plantes. Au nombre des plus touchées, on compte les arbres fruitiers, groseilliers, cassissiers, pommier ou abricotier, les conifères, les capucines, les rosiers et, parmi les légumes, le chou, les fèves, les haricots verts, le cerfeuil...

    Organes touchés :
    feuilles, branches, pousses, racines...

    Symptômes et dégâts apparents : déformation, dessèchement, chute du feuillage ; boursouflure et craquelure de l'écorce ; affaiblissement général des plantes, qui deviennent plus sensibles aux maladies.
    Le miellat rejeté par le puceron favorise l'apparition de la fumagine, un champignon noir inhibiteur des échanges gazeux des plantes.

    Origine du problème : En automne, des pucerons sexués apparaissent. La ponte issue de leur accouplement donne des œufs noirs qui vont hiverner jusqu'au printemps. Naît alors la femelle fondatrice, qui va donner naissance aux jeunes pucerons.

    Comment lutter contre le parasite :

    Actions préventives :

    Travailler le sol, choisir avec soin le lieu d'implantation, fertiliser le sol... mettre tout en oeuvre pour que les plantes soient en bonne santé : elles résisteront mieux aux attaques.
    Favoriser les auxiliaires, prédateurs naturels des pucerons : coccinelle, guêpe parasite ou syrphe.


    Traitements naturels :
    Introduire des coccinelles dans le jardin d'ornement, le potager et le verger.
    Utiliser des insecticides naturels : décoction de tanaisie, purin de rue, de fougère, d'ortie, de sureau ou de tomate, des infusions d'ail ou d'oignon.
    En cas de petite colonie, traiter avec du savon noir.


    Sur le site : plan de jardin-jardin biologique a écrit:
    Lutte bio contre le puceron noir des fèves :

    Comme il apparaît tôt dans la saison, il a peu de prédateurs.

    Traitez-le avec du savon noir :
    Diluez-en 30gr dans 1 litre d’eau et ajoutez une cuillère d’huile de table pour éviter la production de mousse. Répétez plusieurs fois l’opération.

    Si cela ne suffit pas, faites un traitement à base de pyréthrine naturelle.

    En résumé, le meilleur moyen pour traiter les pucerons noirs de la fève, c’est d’être vigilant et d’intervenir dès leur apparition.


    En savoir plus sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



      La date/heure actuelle est Dim 24 Mar 2019 - 18:35